›ENGLISH
Le Japon en images
La région du kinki
La région du kanto
La région de chugoku
La région de chubu
La région de tohoku
L'île de Kyushu

Dossiers
Les matsuri
Les saisons
La nourriture
Culture & Traditions

Le site   
Forum, Livre d'or, Liens
A propos, Plan du site




Le forum de Nihon Wa La galerie deviantart de Nihon Wa Site dédié à mes voyages Le blog de Nihon Wa

asie

Kurashiki

La ville se situe à l'ouest de Okayama, à 15 minutes par la ligne JR Sanyo. Préservée des bombardements de la deuxième guerre mondiale, elle possède un beau quartier historique, le long d'un canal bordé de belles maisons anciennes. Ce quartier est dominé par une petite colline possédant quelques temples et sanctuaires dans un bel espace vert.

Le quartier historique de Bikan

Pendant la période féodale, la cité possédait de nombreux greniers à riz et entrepôts de saké, qui ont fait la richesse de la ville. C'est l'architecte de ces greniers (Kura) et entrepôts qui donne son nom à la ville. Il s'agit de maisons de briques brunes aux toits de tuiles noires que l'on retrouve dans beaucoup d'endroits de la province du Chugoku. Les entrepôts se dressent le long de la rivière Kurashiki Gawa, car cet emplacement permettait de transporter le saké et le riz par voix fluviale. C'est pour cela que les ponts qui enjambent la rivière, ont une cambrure particulière qui permettait le passage des barques chargées de sacs de riz et de barils de saké. De nos jours la plupart des Kura ont été transformées en magasins, restaurants et galeries d'art, ou en musées. En se baladant dans les rues parallèles au canal, on trouve de petits restaurants proposant les spécialités locales comme les Kura-Udon ou bien des sushi de petits poissons péchés dans les rivières environnantes.

 
 
 
 
 


Sur la colline des temples et la maison Ohashi-ke

Une petite colline domine la ville, le mont Tsuragatayama Koen. C'est ici que se trouvent quelques petits temples méritant une visite. Le plus important de ces temples est le Kanryu ji, qui possède des toits chargés de nombreuses statues de dragons, lions et autres animaux mythiques. Plus loin au sommet de la colline se trouve le sanctuaire Achi-Jinja, de la terrasse duquel on a une jolie vue sur le quartier historique. En Avril, durant Hanami, on peut y voir aussi de très beaux cerisiers pleureurs roses. Un peu à l'écart du canal et du quartier historique se trouve la plus belle maison de la ville. Elle appartenait à une grande famille de samouraïs, les Ohashi, qui firent fortune dans le commerce du saké. C'est la plus belle maison de la ville, elle date du 18éme siècle, et elle est très représentative des maisons de marchands de l'époque. Les principaux marchands de saké de la région habitaient la ville de Kurashiki, mais en 1793, plusieurs familles décidèrent de faire cessation, et c'est la famille Ohashi qui occupât une position privilégiée. La maison actuelle a été construite en 1796, dans la pure tradition japonaise de l'époque, et elle servit de magasin central d'habitation, d'entrepôt et même de cour de justice. L'intérieur de la maison se compose de nombreuses petites cours, de petits jardins et de grandes salles à tatamis présentant de nombreuses pièces, ainsi qu'une belle cuisine, et une pièce abritant une belle collection d'estampes.

 
 
 
 
 




1 visiteur connecté Nihon Wa par Lou © - 2005~2011 -
  visiteurs depuis le 20/06/2005